Gueules cassées

2010

Régulièrement, la radio égraine la liste infinie des victimes civiles des attentats qui frappent l’Irak. J’ai voulu savoir qui sont ces femmes, ces hommes, ces enfants dont la vie se retrouve brisée par cette violence aveugle. J’ai montré leur visage et leur corps meurtri pour que nous ne les oubliions pas. 

Plein écran Planche contact Infos
  • Zahra Sahar-28 years old.
    Blessé à Maysan dans le sud de l’Irak en 2007 sur un marché par l’explosion d’une voiture piégée.
    Elle a reçu des éclats de métal sur la tête, le visage et le cou. Elle a perdu un œil.
    Elle a déjà eu plus de dix opérations en Irak et une en Jordanie.
    Son mari l’a quitté après l’attentat et lui interdit de voir son fils de 5 ans. Elle ne la plus vu depuis l’attentat. Elle espère qu’avec un nouveau visage, il la laissera revoir son enfant.
  • Awal-11 years old.
    Blessé à Dohouk (Kurdistan) en 2004
    La voiture dans laquelle il se trouvait a sauté sur une mine.
    Brûlé au visage et sur tout le corps.
    7 opérations. 4 en Irak, 3 à Amman.
    Souhaite retrouver son visage d’avant.
    N’a pas d’argent pour payer les soins.
  • Mahdi-45 ans
    Blessé en 2004 à Mossoul.
    Professeur d’histoire, il a été blessé par un tir de missile américain sur son université. Il était en train de faire cours.
    Il est resté un mois dans le coma.
    Il a déjà subi plus de 30 opérations.
    Il espère des résultats après tant d’années de souffrance.
    Il sait qu’il ne retrouvera jamais son visage d’avant mais 60 % serait déjà bien.
    Il n’ose pas rentrer en Irak car il a peur du regard des gens.
  • Ali - 12 ans.
    Blessé à Bagdad en 2008 par une balle américaine dans le bras.
    Il rentrait de l’Ecole.
    Son bras est paralysé. Il doit porter un gant car sa main n’est plus correctement innervée. Elle doit être maintenue à chaud pour éviter que la douleur soit trop forte.
    Aucune opération.
  • Omar-26 ans.
    Blessé à Karkouk en 2008 lors d'un échange de tirs.
    Il a perdu un œil.
    Il attend d’être opéré pour recevoir une prothèse de l’œil.
  • Abdullah-9 ans.
    Blessé en 2006 par l’explosion d’une voiture piégée pendant des funérailles. Plus de 10 personnes sont mortes le jour de l’attentat.
    Ses parents ne l’ont pas reconnu à l’hôpital. Il a eu la moitié du visage et une jambe arrachés. Il a déjà subi plus de 15 opérations.
  • Shaimma-30 ans
    Blessé en 2007 par un bombardement américain sur sa maison.
    Brûlé sur une partie du corps et des deux mains.
  • Haydar-10 ans.
    Blessé en 2005 à Bagdad dans l’explosion d’une voiture piégée alors qu’il achetait des jouets.
    Très gravement brûlé, il a subi déjà 5 opérations.
    Il aimerait retrouver son visage et son corps d’avant l’attentat.
  • Khalid-38 ans.
    Blessé à Bagdad en 2005.
    Il s’est retrouvé au milieu d'un échange de tirs entre Américains et Irakiens.
    Il a reçu une balle explosive américaine dans le visage.
    Il a déjà subi plus de 35 opérations. Les médecins ont du refaire entièrement son visage complètement détruit.
    Il espère retrouver 70 % de son visage d’avant et pouvoir à nouveau parler normalement.
  • Ali. 14 ans.
    Blessé en 2006 à Bagdad. Il jouait devant sa maison quand une voiture piégée a sautée dans la rue. Il a perdu un pied et un bras dans l’explosion.
  • Ali -10 ans.
    Blessé à Bagdad en 2006 Voiture piégée. Son petit frère de deux ans est mort le jour de l’attentat. Il veut redevenir un enfant normal.
  • Beida-20 ans.
    Blessée à Bagdad en 2006.
    Sa maison a été touchée en pleine nuit par un tir de missile. Tout le monde dormait sur la terrasse à cause de la chaleur.
    Trois personnes de sa famille sont mortes.
    Elle a été touchée par de nombreux éclats de métal. Son visage a été à moitié arraché.
    Elle a déjà subi plus de 20 opérations.
    Elle a du arrêter ses études. Elle rêve de les reprendre.
  • Fareeda-31 ans. 

    Blessée à Bagdad en 2006 dans un tir croisé entre Irakiens et Américain. Son fils de 13 ans était avec elle. Il a été tué.
Elle a reçu une balle explosive dans l’épaule qui lui a paralysé le bras.
Elle a déjà subit 4 opérations en Irak.
  • Ahmed-12 ans
    Blessé en 2005 à Kirkouk
    Il a donné un coup de pied dans un sac plastique à l’intérieur duquel il y avait une bombe.
    Il veut que sa jambe redevienne comme avant pour pouvoir jouer au foot et aller à l’école.
  • Ali-22 ans. 
Ancien policier.

    Blessé en 2007 à Mossoul par l’explosion d’une bombe alors qu’il sortait de la pharmacie.
Il a été amputé d’une jambe.
Il a déjà été opéré à 6 reprises.
Il veut marcher à nouveau et reprendre son métier de policier.
  • Mohamed-15 ans. 

    Blessé à Karkouk en 2005. Il était sur le chemin de l’école avec ses camarades quand une voiture piegée a explosé. Quatre de ses copains sont morts. Il a été totalement défiguré. Son rêve est d’avoir exactement le même visage qu’avant l’explosion et reprendre la vie qu’il avait. Il s’est depuis tatoué une croix gammée sur le bras.
  • Kefah-30 ans
    Blessée en 2003 à Bagdad.
A 5 heures du matin, des soldats américains sont entrés dans sa maison. Tout le monde dormait.
Les GI’s ont tiré et lancé une grenade.
Elle et sa mère ont été blessées. Sa mère a eu la colonne vertébrale brisée. Elle, la moitié du visage et du corps brûlée.
Sa maison a été entièrement détruite.
Elle n’attend plus rien de la vie car rien ne pourra lui rendre son visage.
  • Ali-26 ans. étudiant

    Blessé en 2004 à Amara (nord de l'Irak).
Il a eu la mâchoire détruite par un éclat de tir de mortier.
Il a subit 14 opérations.
  • Khadir-12 ans et sa mère.
    Blessé en 2007 à Bassora.
    Il jouait au football quand une mine a explosé.
    Il a eu les deux mains presque arrachées. Il a été blessé à la tête également.
  • Hussein-12 ans
    Blessé dans un village au nord de Bagdad en 2007.
    Vendeur de sacs plastiques dans un marché.
    Incendie du marché après l’explosion d’une bombe.
    Dans la panique, il s’est retrouvé coincé et a perdu connaissance.
    Brûlé complètement sur toute la partie inférieur du corps. Il n’a plus d’orteils.
    Il espère marcher de nouveau.
    Il est pour l’instant cloué dans son lit d’hôpital.